25 C
Abidjan
mercredi, juillet 17, 2024
spot_img

Réélection de Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani : Une Victoire Déterminante au Premier Tour

Nouakchott, 1er juillet 2024 – Le président mauritanien sortant, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a été réélu dès le premier tour avec 56,12 % des voix, a annoncé lundi la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Ce résultat confirme le soutien massif des électeurs mauritaniens pour un second mandat de celui qui avait déjà remporté l’élection en 2019 avec 52 % des voix.

Des Rivaux Tenaces

Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a devancé largement ses principaux rivaux. Le militant anti-esclavagiste Biram Dah Abeid a obtenu 22,10 % des voix, se plaçant en deuxième position. Toutefois, Biram Dah Abeid a contesté les résultats, accusant la Ceni d’être manipulée par le pouvoir et déclarant qu’il ne reconnaîtrait que « ses propres résultats ».

En troisième position, Hamadi Ould Sidi El Mokhtar, candidat islamiste du parti Tawassoul, a recueilli 12,78 % des suffrages. Tawassoul est la principale force d’opposition à l’Assemblée nationale.

Une Élection Sous Surveillance

La Ceni a affirmé avoir pris toutes les mesures nécessaires pour garantir des élections libres et transparentes. « Nous avons tout fait pour préparer les conditions d’une bonne élection et nous y avons relativement réussi », a déclaré Dah Ould Abdel Jelil, président de la Ceni. Les résultats ont été publiés en continu depuis samedi soir sur une plateforme officielle, renforçant ainsi la transparence du scrutin.

Contestations et Sécurité Renforcée

Malgré les assurances de la Ceni, les tensions ont augmenté après l’annonce des résultats. Biram Dah Abeid a menacé de descendre dans la rue pour protester contre ce qu’il appelle un « hold-up électoral ». Ses partisans ont brûlé des pneus et des poubelles dans certains quartiers de la capitale, perturbant temporairement la circulation. En réponse, les forces de sécurité ont encerclé son siège de campagne et le ministre de l’Intérieur a promis de ne tolérer aucun trouble à l’ordre public.

Les Priorités du Second Mandat

Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, militaire de carrière de 67 ans, a fait de l’aide aux plus démunis et de l’insertion des jeunes une priorité de son programme. Avec une population où plus de 70 % des habitants ont moins de 35 ans, ces enjeux sont cruciaux pour l’avenir de la Mauritanie.

Son premier mandat a été marqué par des défis mondiaux tels que la pandémie de Covid-19 et les répercussions économiques de la guerre en Ukraine. Toutefois, des perspectives économiques positives se profilent. La Banque mondiale prévoit une croissance moyenne de 4,9 % pour la période 2024-2026, grâce notamment au lancement de la production de gaz prévu pour le second semestre 2024.

Stabilisation et Développement

Depuis 2011, la Mauritanie n’a pas subi d’attaques jihadistes sur son sol, contrairement à ses voisins sahéliens comme le Mali. Cette stabilité relative a permis au pays de se concentrer sur des réformes internes et le développement économique. Le taux de participation de cette élection s’est élevé à 55,39 %, une légère baisse par rapport à 2019, mais suffisante pour légitimer la victoire de Ghazouani.

La réélection de Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani dès le premier tour marque une étape décisive pour la Mauritanie. Le président réélu est désormais investi d’un mandat clair pour poursuivre ses réformes et guider le pays vers un avenir plus prospère et stable.

Gnohou Maxime Keller

Articles liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTEZ CONNECTE

4,000FansJ'aime
900SuiveursSuivre
11,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Articles récents