25 C
Abidjan
mercredi, juillet 17, 2024
spot_img

Zéaglo/ Les populations locales exigent un bilan de la gestion du chef du village et de sa notabilité

Les populations du village de Zéaglo, localité située dans le département de Blolequin, région du cavally dans le grand ouest du pays exige des comptes au chef du village ainsi qu’à sa notabilité sur leur gestion jugée catastrophique pour la simple raison qu’il manque de transparence.

Les populations locales ont fait cette annonce lors d’une rencontre d’échange avec la mutuelle de développement du village, en abrégé MUDEZEA pour la construction de nouvelles salles de classes en réponse au problème criard du nombre pléthorique des élèves dans les classes.

Pour les différents chefs de famille, la raison de ce mécontentement fait suite à la décision du chef du village d’imposer un montant aux différentes familles et communautés pour la construction de salle de classe sachant bien qu’il existe des ressources financières engrangées par la chefferie traditionnelle qui malheureusement ne fait aucun point des différentes rentrées d’argent dans les caisses du village.

Au cours de cette rencontre la quasi-totalité de la salle à posé un préalable avant toute chose . Il s’agit du BILAN. La population a demandé à la mutuelle de zéaglo, le seul outil de développement de prendre rendez-vous avec la chefferie centrale pour avoir une rencontre et échanger sur ce bilan qui porte sur :

– Les 2 antennes de téléphonie mobile

– Les revenues du COGES santé

– Les ressources des attestations villageoises (25 000 f) par lot

– Le recouvrement de tous magasins et toutes boutiques et marché de zéaglo

– l’argent de la clé de répartition après la vente des lots par chaque propriétaire terriens (15 000) /lot.

– la part du village après chaque sortie de l’ambulance

– La situation des 40 lots octroyés par le quartier Gao pour l’ouverture des voiries

– La part du village après la vente de l’eau des pompes hydrauliques villageoises .

Au sortir de cette rencontre l’assemblée a insisté que tous ces points ci-dessus cités soient faits parce que selon eux le village dispose de ressources nécessaires qui peuvent lui permettre de se développer sans faire cotiser les populations.

Prenant la parole M. KOUIAROU RUFFIN président local de la mutuelle a d’abord remercié tous ceux qui ont pris de leur temps pour assister à la rencontre. Il a poursuivi pour dire que la réunion visait à mettre ensemble les fils et filles de zeaglo pour consolider la paix, renforcer la communication entre la mutuelle et les populations locales et la chefferie traditionnelle du village en vue de relever les défis d’un développement harmonieux et durable du village de Zéaglo.

La mutuelle pour le développement de Zéaglo avec à sa tête Kéi Hyacinthe est alors mise en mission auprès de la chefferie traditionnelle par les populations locales qui entendent beaucoup de cette concertation et avisera pour la suite.

Rappelons que les populations autochtones de Zéaglo, chef lieu de sous-préfecture ne sont pas à leurs premier ras-le-bal vis-à-vis de la gestion du village par le chef du village, monsieur Bientôt Gnoabou Jacques et l’ensemble de sa notabilité, elles l’ont déjà exprimé il y a un an mais grâce à la méditation du corps préfectoral, une solution a été trouvée.

Eric Ekang

Articles liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTEZ CONNECTE

4,000FansJ'aime
900SuiveursSuivre
11,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Articles récents