25 C
Abidjan
mercredi, juillet 17, 2024
spot_img

Saddam Haftar en Visite au Burkina Faso : Un Renforcement des Alliances Stratégiques au Sahel

Ouagadougou, Burkina Faso – Récemment promu à la tête des forces terrestres de l’Armée nationale libyenne (ANL) dirigée par son père Khalifa Haftar, Saddam Haftar a effectué ce mardi 9 juillet une visite au Burkina Faso. Trois jours après la création officielle de la fédération de l’Alliance des États du Sahel (AES), cette visite revêt une importance stratégique.

Rencontre au Sommet

Mandaté par son père, Saddam Haftar a été reçu au palais présidentiel de Ouagadougou par le capitaine Ibrahim Traoré, président de la transition du Burkina Faso. Bien que le contenu de cette visite discrète n’ait pas été révélé officiellement, un court communiqué de l’ANL a confirmé que Saddam Haftar s’était rendu au Burkina Faso en tant qu’émissaire de son père.

Influences Russes et Alliances Stratégiques

Selon plusieurs spécialistes, cette visite s’inscrit dans une stratégie encouragée par la Russie visant à renforcer les relations entre les autorités de l’est libyen et les pays membres de l’AES. Kader Abderrahim, auteur de « Géopolitique de la Libye », estime que ce déplacement pourrait « renforcer les liens parrainés par Vladimir Poutine » entre les trois pays du Sahel et le pouvoir militaire à Benghazi.

Un Rôle Stratégique pour la Libye

Le président russe semble vouloir impliquer davantage l’ANL dans la structuration de la région du Sahel. « Vladimir Poutine se rend compte qu’il n’a pas les moyens militaires et humains d’être davantage présent dans cette zone », explique Kader Abderrahim. Il est donc probable que la Russie accorde à la Libye un rôle clé à jouer dans cette région stratégique.

Un Couloir Stratégique

Hasni Abidi, spécialiste du monde arabe, partage cet avis. Selon lui, le maréchal Haftar offre aux Russes « un couloir allant de la Méditerranée jusqu’à Bamako ». Haftar cherche ainsi à s’imposer comme une force militaire majeure dans la région, consolidant son pouvoir tout en servant les intérêts stratégiques de ses alliés.

Perspectives pour l’Avenir

Cette visite de Saddam Haftar pourrait marquer le début d’une nouvelle ère de coopération entre la Libye et les pays du Sahel, sous l’égide de l’AES. Alors que la région continue de faire face à des défis sécuritaires importants, ces alliances stratégiques pourraient jouer un rôle crucial dans la stabilisation et le développement du Sahel.

La visite de Saddam Haftar au Burkina Faso met en lumière les dynamiques géopolitiques en jeu dans la région du Sahel. En renforçant les liens entre la Libye et les pays membres de l’AES, cette initiative pourrait contribuer à la création d’une zone de coopération et de stabilité, tout en servant les intérêts stratégiques de la Russie et de ses alliés locaux.

Gnohou Maxime Keller

Articles liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTEZ CONNECTE

4,000FansJ'aime
900SuiveursSuivre
11,200AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Articles récents