CAN 2019 : les Super Eagles en bronze

0
14

En attendant la grande finale, vendredi, entre le Sénégal et l’Algérie, Tunisiens et Nigérians semblaient détachés de la rencontre pour la troisième place de la compétition continentale au stade Al Salam du Caire.

Tout s’est joué dès le début du match, avec un but d’Odion Ighalo, son 5e but de la compétition après seulement trois minutes de jeu avec une nouvelle faute du portier tunisien Moez Ben Cherifia (3e). 

L’attaquant nigérian, qui est sorti blessé juste avant la pause, possède deux buts d’avance sur Sadio Mané (Sénégal), Riyad Mahrez et Adam Ounas (Algérie), qui auront l’occasion de l’égaler, voire de le dépasser, vendredi soir lors de la finale. Quant aux Tunisiens, ils n’ont plus terminé sur le podium d’une CAN depuis leur sacre d’il y a 15 ans.

Odion Ighalo, meilleur buteur

À défaut d’avoir un véritable enjeu, la rencontre a eu son intérêt côté « stats » : avec cinq réalisations, Ighalo trône au sommet du classement des buteurs de cette CAN 2019. Moyennant deux longueurs d’avance sur les Algériens Mahrez et Ounas et sur la star du Sénégal Mané, il pourra les observer s’affronter avec un zeste de sérénité en finale vendredi.

Expert ès consolations, le Nigeria prolongé une série aussi insensée qu’accessoire en remportant mercredi sa 7e consolante en sept petites finales de CAN disputées – en 1976, les Super Eagles s’étaient classés 3es à l’issue d’une poule finale et non d’une phase à élimination directe.

La Tunisie, décidément pas vernie avec ses gardiens après le coûteux dégagement raté d’Hassen dans la prolongation de la demi-finale, a passé l’obstacle des quarts mais rentre bredouille.

La rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici